Paroles d'acteurs

Cœurs verts ou lignes bleues, des vides structurants pleins de ressources organisent les territoires et définissent une trame verte et bleue d'intérêt européen, régional et local.

Une enquête réalisée dernièrement par la Fédération nationale des agences d'urbanisme a permis d'identifier plus de 200 démarches récentes ou en cours rien qu’au sein des agences d’urbanisme.

Pascale POUPINOT

Déléguée générale de Oise-la-Vallée
Fédération Nationale des Agences d'Urbanisme

En établissant leur projet global d’urbanisme et d’aménagement dans un Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi), les intercommunalités peuvent prendre des dispositions volontaristes de préservation de la biodiversité.

Guennolé POIX

Chef de projet animation du Club PLUi
Ministère du Logement et de l’Égalité des territoires

Les Communes forestières souscrivent aux objectifs de protection de la biodiversité et d’adaptation aux changements climatiques sous-tendus par la trame verte et bleue. Garants de la multifonctionnalité des forêts, les élus des collectivités sont au cœur des arbitrages. Ils ont un rôle « charnière » dans la mise en œuvre des trames du fait de leur double compétence :

Dominique JARLIER

Fédération nationale des Communes forestières
Maire de Rochefort-Montagne et Président des Communes forestières d’Auvergne et du Limousin

Le quatrième et dernier décret attendu pour finaliser le socle réglementaire de la Trame verte et bleue, portant adoption des orientations nationales pour la préservation et la remise en bon état des continuités écologiques, vient d’être publié, tenant ainsi un engagement fort du Gouvernement inscrit dans la feuille de route issue de la conférence environnementale de septembre 2012.

Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

La TVB est principalement conçue pour contrecarrer les effets de la fragmentation et de la destruction des habitats qui résultent des activités humaines et qui sont considérées comme des causes majeures de l’érosion de la biodiversité. En effet, la réduction de la taille des fragments d'habitats et l'augmentation de leur isolement réduisent, à long terme, la viabilité des populations d'espèces qui y vivent en raison de la réduction ou de la disparition des échanges entre populations.

Jérôme Millet

Directeur adjoint
Fédération des Conservatoires botaniques nationaux

Les Parcs naturels régionaux (PNR) ont eu pour mission, dès leur création, de préserver les patrimoines naturel et culturel, incluant en particulier la préservation de la biodiversité et des paysages. Plus d'une centaine de chargés de mission la prend en charge au travers des 48 PNR.

Phillipe Girardin

Président du PNR des Ballons des Vosges
Président de la Commission Biodiversité et gestion de l'espace à la Fédération des PNR de France

La déclinaison opérationnelle des projets de Trame Verte et bleue rencontre plusieurs difficultés :

  • les actions de biodiversité se confrontent sur le terrain à des diversités d'usages (agriculteurs, chasseurs, randonneurs...), qui sont autant de situations de conflits latents.
  • l'inscription d'un schéma de trame verte et bleue au projet d'aménagement du territoire implique d'agir sur la multiplicité des compétences : de la déclinaison du projet dans les SCOT jusqu'au PLU communal, de l'aménageur à l'élu.

Chaque fois ce sont autant de protagonistes à mobiliser pour mettre en oeuvre ce grand projet écologique.

Marie Décima

Chargée de mission Environnement
Cerdd

En adoptant la loi sur l’eau et les milieux aquatiques en 2006 puis le Grenelle de l’environnement en 2009, la France a marqué sa volonté de mener d’une part une politique de l’eau ambitieuse et efficace en faveur de la reconquête du bon état des eaux dans le cadre de la directive cadre européenne sur l’eau, et d’autre part une politique nouvelle intégrant biodiversité et aménagement du territoire avec la Trame verte et bleue.

Alexis Delaunay

Directeur du contrôle des usages et de l’action territoriale à l’Onema

Le progrès c'était la lumière. Disposer de la lumière, de manière adaptée, est une réelle avancée. Mais désormais, dans les pays développés, est posée la question non plus de "l'accès", mais de "l'excès" de lumière. Les photos aériennes le montrent : comme des araignées, les hommes dispersent une toile lumineuse de points en points sur le territoire, provoquant un halo lumineux dans l’atmosphère.

Anne-Marie Ducroux

Présidente de l’ANPCEN
Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes

Le programme Infrastructures de Transports Terrestres, ECOsystèmes et Paysages (ITTECOP) est un programme incitatif de recherche conduit par le MEDDE, en coordination avec l’ADEME. Il est issu d’une réflexion déjà ancienne sur l’intégration de la question paysagère lors de l’élaboration et de la réalisation de projets d’infrastructures.

Bruno Villalba

Sciences Po Lille-Ceraps,
Président du Conseil Scientifique du programme ITTECOP.

Pages