De l’élaboration à la mise en œuvre des SRCE, de nouveaux défis pour 2016

Geneviève Gaillard

Députée des Deux-Sèvres
Présidente du Comité national Trame verte et bleue

2015 a été une année importante pour la Trame verte et bleue (TVB) puisque la quasi-totalité des régions ont finalisé leur Schéma régional de cohérence écologique (SRCE). La planification française dispose à présent d’une base de connaissance sur les continuités écologiques, unique en Europe ! La France s’est ainsi dotée d’une infrastructure verte qui répond aux enjeux et aux engagements communautaires, mais également à l’adaptation aux effets du changement climatique.
En tant que présidente du Comité national « Trames verte et bleue » (CNTVB), je tiens donc à remercier et vivement féliciter tous les élus de l’ensemble des collectivités, des Comités régionaux « Trames verte et bleue », les équipes des Conseils régionaux, des Directions régionales de l’environnement de l’aménagement et du logement, les associations et les scientifiques qui ont œuvré pour accomplir cette démarche dans un esprit participatif.

Vient maintenant le temps de la mise en œuvre des plans d’action stratégique, étape toute aussi importante. Engager des opérations de restauration des continuités écologiques pour limiter les effets de la fragmentation des territoires est une nécessité. Au niveau national, plusieurs actions ont été entreprises en 2015 et devraient se prolonger cette année dont la démarche « Territoire à énergie positive et croissance verte » et le programme d’investissement d’avenir avec son volet PME Biodiversité. Il faut également souligner les partenariats État-Région, grâce notamment aux financements contractualisés dans le cadre des CPER et aux fonds européens, qui devraient aussi monter en puissance. Après la réforme des territoires de 2015, les Régions deviennent des acteurs majeurs de la biodiversité. Les réflexions en cours sur l’intégration du SRCE dans le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires en témoignent.
L’aboutissement du projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, est une priorité pour renforcer les politiques en faveur de la biodiversité, dont la TVB. Cette loi permettra la création de l’Agence française pour la biodiversité qui sera l’interlocuteur privilégié pour accompagner les acteurs de la biodiversité et de l’aménagement du territoire. Elle instituera également un comité national de la biodiversité au sein duquel le CNTVB se transformera en commission permanente. En tant que députée et rapporteure du projet de loi à l’Assemblée nationale, je contribuerai avec conviction et engagement à cet élan majeur pour l’environnement.

C’est aussi en tant que présidente du CNTVB que j’ai souhaité lancer le chantier de l’évaluation de la politique TVB. Cette démarche contribuera à l’animation et au suivi de la mise en œuvre des SRCE. Je souhaite que les nouvelles régions, futurs acteurs incontournables de la biodiversité, y soient fortement associées. Une journée sera consacrée à ce sujet en septembre prochain en lien avec les acteurs locaux.
Une nouvelle étape s’ouvre donc à tous les acteurs, pour construire une mobilisation plus étendue en faveur de la TVB sur tous les territoires avec l’appui du centre de ressource pour la TVB.
Cette année 2016 s’annonce riche et intense. Je fais le souhait qu’elle soit un moment majeur pour la biodiversité. Meilleurs vœux à tous pour l’année 2016 !