Suivi et évaluation

Dans quelle mesure une démarche de Trame verte et bleue influence la gestion effective des éléments identifiés et contribue ainsi au maintien et à la remise en bon état des continuités écologiques, dans un objectif de préservation la biodiversité ?
Cette rubrique propose des éléments sur ce sujet encore à explorer tant au niveau national qu'au niveau des territoires.

Auteurs : Jennifer Amsallem, Jean-Philippe Tonneau, Elodie Salles, Romain Sordello, Sophie Benko
Auteur collectif : Irstea, MEDDE, MNHN, ONEMA

A la demande des équipes régionales en charge de l’élaboration des Schémas régionaux de cohérence écologique (SRCE), le MEDDE a initié un groupe de travail pour définir des orientations devant faciliter la définition et la mise en œuvre du dispositif de suivi et d’évaluation des SRCE, en complément du cadre réglementaire l’encadrant. Ce groupe de travail était composé d’équipes régionales volontaires et de quelques personnes et structures ressource. IRSTEA a accompagné les travaux du groupe de travail ainsi que la consultation de l’ensemble des équipes régionales sur les premières propositions du groupe qui ont abouti à ces propositions consolidées.

L’objectif de ces propositions est d’aider les DREAL et les Conseils Régionaux, en charge de l’élaboration des SRCE, à la mise en place du dispositif de suivi et d’évaluation qui alimentera le pilotage de la mise en œuvre du SRCE et la décision de maintien en vigueur ou de révision de ce dernier, six ans après son adoption. Ces propositions mettent à disposition un ensemble de questions évaluatives et d’indicateurs, centrés sur les objectifs communs des SRCE, et des règles d'organisation du dispositif. Ces propositions peuvent servir de base aux équipes régionales pour la mise en place de leur propre dispositif de suivi et d’évaluation. Elles proposent en particulier un jeu d’indicateurs de suivi qui pourrait être commun à l’ensemble des régions. Elles offrent également des pistes pour aider les équipes à définir au niveau régional des indicateurs complémentaires et des analyses qualitatives, plus adaptés aux objectifs régionaux et axes d’interventions spécifiques de chaque SRCE. Elles identifient enfin des indicateurs qui sembleraient pertinents, mais dont la définition reste encore à expérimenter ou développer.

Des fiches techniques détaillées sont également mises à disposition pour chaque indicateur proposé, en accompagnement de cette note.

Quelle faisabilité d'utiliser l'outil génétique ?
Auteurs : Sordello R., Amsallem J. & Dubus V.

Pour suivre et évaluer la Trame verte et bleue, le MNHN-SPN a formulé en 2011 des propositions au Ministère de l'écologie, dont celle de recourir à l'outil génétique. L’idée est d’évaluer, grâce aux distances génétiques entre populations de quelques espèces réparties par sous-trame, l’évolution de l’état de fragmentation de ces sous-trames à l’échelle de chaque région, entre l’avant SRCE et l’après SRCE. Pour étudier la pertinence et la faisabilité de cette proposition, IRSTEA, qui pilote la réflexion nationale sur le suivi/évaluation TVB, et le MNHN-SPN ont sollicité plusieurs experts en génétique du paysage. A travers quelques exemples de projets et des échanges entre experts, ce rapport constitue ainsi un premier apport destiné à affiner ces questions de faisabilité. De nombreuses interrogations persistent mais les différentes études menées par la recherche depuis quelques décennies confirment que l’outil moléculaire s’avère particulièrement pertinent pour l’objectif de suivi fixé par le Ministère de l’écologie. L’avantage fort de cet outil est qu’il répond à la question de la connectivité fonctionnelle (y a-t-il réellement des échanges entre populations ?) et pourrait ainsi permettre un diagnostic à l’échelle régionale ciblé sur la fragmentation, objet majeur de la TVB.

Auteurs : Chaurand J.

Ce rapport de stage propose des pistes qui alimentent la réflexion nationale sur le sujet. Il s'intéresse notamment à deux questions : quelle est la contribution de la politique TVB régionale à la préservation et à la remise en bon état des continuités écologiques à l'échelle régionale ? Comment se situe le Schéma Régional de Cohérence Ecologique par rapport aux autres politiques et outils de protection de l'environnement (synergies, contradictions) ?