TVB et Natura 2000, deux politiques convergentes pour protéger la biodiversité ?

Mara Rihouet

Chargée de mission Natura 2000
Aten

Trame verte et bleue (TVB), Natura 2000, deux politiques aux contours différents mais partageant la même ambition, celle de préserver la biodiversité. Partant de ce constat, l'Aten s'est associé à la Fédération des PNR pour interroger les complémentarités et synergies entre ces deux politiques lors d'une journée d'échanges qui s'est déroulée le 10 septembre dernier.

L'expérience de la mise en œuvre de Natura 2000 depuis une quinzaine d'années doit servir à la TVB, via la mise à disposition des connaissances scientifiques, la mutualisation des pratiques de gouvernance (connaissance et implication des acteurs locaux notamment), ou encore la mobilisation des outils de financement (MAEC, contrats Natura 2000, etc.). Il faudra cependant veiller à éviter les écueils du passé (difficultés d'acceptation locale pour Natura 2000, etc.).
Un des objectifs des Directives Nature (Habitats Faune Flore et Oiseaux) était de créer une cohérence écologique en faveur des habitats et espèces d'intérêt communautaire. Celui-ci doit donc être poursuivi et renforcé avec le déploiement de la TVB. La mise en réseau de sites naturels de qualité devrait ainsi permettre l'amélioration de l'état de conservation des zones Natura 2000, que ce soit en termes de fonctionnalité ou de naturalité.
Il est par ailleurs nécessaire d'aller vers une vision intégratrice de toutes les politiques de conservation de la biodiversité, au niveau de la communication, de l'organisation des services, de la mise en cohérence des moyens, etc. Le SRCE pourrait représenter un outil en ce sens.
Cependant, le changement d'autorité de gestion pour les financements européens, l'évaluation des deux Directives européennes, mais aussi la diminution des postes dédiés, sont autant de facteurs qui fragilisent le fonctionnement du réseau Natura 2000 mais plus globalement les politiques (telles que la TVB) qui peuvent s'appuyer sur les outils mis à disposition.

Il s'agit donc d'innover et de faire partager les expériences probantes pour mobiliser l'ensemble des parties prenantes sur nos territoires. Dans cette optique, la future Agence Française pour la Biodiversité et la création d'un Centre de ressources national réunissant les plateformes existantes, dont Natura 2000 et TVB, permettra d'aller vers une mobilisation générale face à la dégradation rapide de la biodiversité. Les missions qui sont les nôtres seront ainsi renforcées et amplifiées, pour accompagner au plus près de leurs besoins l'ensemble des acteurs concernés.