Outils SIG libres

La cartographie de la Trame verte et bleue et notamment des corridors écologiques peut s’effectuer par diverses méthodes d’un niveau de précision et d’opérationnalité variable. On peut citer : la photo-interprétation, la dilatation-érosion, les méthodes se basant sur la perméabilité des milieux (aires de dispersion, graphes paysagers, circuits électriques, …).

Cette page a pour objectif de recenser les outils SIG gratuits mobilisables pour la cartographie de la Trame verte et bleue. Si vous pensez à un outil que vous aimeriez voir apparaître et qui a déjà fait l’objet d’une application opérationnelle, veuillez contacter trameverteetbleue@ofb.gouv.fr

QGIS                                                                                                                                                                         C:\Users\mathieu.chailloux\AppData\Local\Microsoft\Windows\INetCache\Content.Word\qgis-icon_anita02.png 

QGIS est le logiciel SIG libre de référence porté par le projet OSGEO. Il permet la manipulation des données sous formes de couches géographiques, aux formats vectoriel et matriciel (raster). Il contient la plupart des traitements géomatiques de base ainsi que des fonctionnalités plus avancées, par la réutilisation ou l’interfaçage avec des bibliothèques logicielles comme GDAL et GRASS.
QGIS permet notamment d’appliquer les méthodes de photo-interprétation et de dilatation-érosion.
Site web.

BioDispersal                                                                                                                                                                  C:\Users\mathieu.chailloux\AppData\Local\Microsoft\Windows\INetCache\Content.Word\cerf.png
BioDispersal est un extension QGIS développée par le centre de ressources TVB (INRAE) qui permet de modéliser des aires potentielles de dispersion en se basant sur la perméabilité des milieux. Cela permet notamment d’identifier des corridors surfaciques sur le territoire d’étude.
BioDispersal intègre toute la chaîne de traitements géomatiques depuis les données brutes jusqu’aux résultats cartographiques permettant ainsi la transparence et la reproductibilité de la modélisation. L’interface graphique et les supports vidéo facilitent la prise en main.
En savoir plus.

Miticonnect                                                                                                                                       
MitiConnect est une extension QGIS développée par le centre de ressources TVB (INRAE) qui se base sur les coefficients de friction et les graphes paysagers pour évaluer la qualité du réseau écologique à un état donné. C'est un outil tout-en-un avec une interface graphique dédiée qui permet à l'utilisateur de définir les espèces cibles, les coefficients de friction, les scénarios de la séquence, etc., puis fait appel à QGIS et Graphab pour calculer le résultat de chaque étape. Son fonctionnement consiste en une procédure en 6 étapes depuis le prétraitement des données jusqu'à la comparaison des différents scénarios d’aménagement quant à leur impact sur l'état du réseau écologique modélisé.
En savoir plus.

Graphab                                                                                                                                             C:\Users\mathieu.chailloux\AppData\Local\Microsoft\Windows\INetCache\Content.Word\logo_graphab.png
Le logiciel Graphab permet de modéliser les réseaux écologiques à partir de la théorie des graphes. Il est le seul outil intégré réunissant à la fois la construction et la visualisation des graphes, les analyses de connectivité, les liens avec des données externes. Il est facilement interfacé avec les Systèmes d’information géographique.
L'équipe du laboratoire ThéMA qui développe ce logiciel propose chaque année des formations professionnelles dans le cadre de CNRS Formation Entreprises : initiation au logiciel Graphab (en mars), utilisation avancée du logiciel Graphab (en juin).
Page web.
Fiches tutoriels en téléchargement en bas de page.
Formations professionnelles.
Téléchargez le livret "Graphab, 14 réalisations à découvrir".


Circuitscape                                                                                                                       C:\Users\mathieu.chailloux\AppData\Local\Microsoft\Windows\INetCache\Content.Word\logo_circuitscape2.PNG
Le logiciel Circuitscape se base sur la théorie des circuits électriques pour modéliser des réseaux écologiques. Le déplacement des espèces est assimilé à un courant électrique qui est calculé à partir des sources (réservoirs de biodiversité) et valeurs de résistances renseignées.
Cette méthode permet d’identifier plusieurs corridors entre 2 réservoirs et de les hiérarchiser en fonction de la valeur du courant. Il existe encore peu d’études TVB opérationnelles se basant dessus mais des travaux sont en cours pour faciliter son utilisation.
Site web.
Téléchargez le "Guide méthodologique et technique - Continuités écologiques de l'Ain reconnues d'intérêt départmental".