Images SPOT 6/7

Description
 
Thème
Télédétection
Résumé de la donnée

Le couplage SPOT 6/7 assure une continuité du suivi de l'occupation du sol au niveau national.

Emprise géographique
France métropolitaine
Mise à jour et référence temporelle
L'acquisition sur toute la France est répétée tous les ans sur une étendue de 60 km par dalle. Les images sont disponibles sur demandes auprès des fournisseurs.
Résolution spatiale
Résolution spatiale de 1,5 m.
Type
Raster
Format de la donnée
JPEG2000, GeoTiff
Système(s) de projection
RGF93/Lambert 93
Accès
Producteur de la donnée
IGN / DINAMIS
Adresse internet
Accessibilité
Tarification : 
Gratuit
Contraintes d'accès et d'utilisation : 
La création d'un compte Théia (http://www.theia-land.fr) est nécessaire pour se connecter à la plateforme DINAMIS. Les données sont gratuites pour l'Etat et ses établissements publics administratifs (EPA) et visualisable par tous sur le GeoPortail. L'imagerie Pléiades est donc gratuite pour les institutions publics adhérentes à Géosud et pour tout prestataire de service ou partenaire de recherche commandité par l'entité adhérente ayant signé au préalable un acte d'engagement (http://ids.equipex-geosud.fr).
Contact
Utilisation dans le cadre de la TVB
Echelle(s) d'utilisation
Intercommunale, Communale
Eléments utiles pour la TVB pouvant être identifiés

Milieux identifiables

Le couple de satellite SPOT6/7 permet un suivi régulier de l’évolution des paysages.

Milieux bocagers : Les images peuvent être obtenues en stéréoscopie et permettent ainsi d'identifier au mieux les éléments de continuité linéaire, comme les haies, par des modèles numériques de surface (MNS).

Avantages
SPOT 6/7 se situent sur la même orbite que la constellation Pléiades, permettant ainsi de combiner des images à THRS d'un même point sur des échelles différentes (nationale et communale). La programmation possible pour des acquisitions d'images en stéréo et tristéréoscopies pour des modélisations terrain en 3D.
Limites
La résolution spectrale est moins fiable comparé à d'autres satellites comme Sentinel-2, pour l'analyse d'objet plus petit qu'un pixel. Par conséquent, cela influencera négativement la précision lors de traitement d'image automatisé, en particulier si l'image est composée de nombreux pixels mixtes.