Journées d’échanges techniques « Les passages à faune au service des continuités écologiques : de la mise en œuvre au suivi » les 22 et 23 novembre à Paris - La Défense

Lundi 29 Août 2022
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Journées d’échanges techniques « Les passages à faune au service des continuités écologiques : de la mise en œuvre au suivi » les 22 et 23 novembre à Paris - La Défense

 

 

De par leur emprise sur les milieux naturels et leur effet barrière, les infrastructures linéaires de transport ont un impact majeur sur le fonctionnement écologique des milieux et des espèces qui les utilisent. Qu’ils s’agissent de grandes espèces comme les ongulés ou de plus petites (amphibiens, insectes …), qu’elles soient terrestres (ex : petits carnivores) ou volantes (oiseaux, chauves-souris), toutes les espèces peuvent potentiellement être affectées.
Les passages à faune constituent la principale mesure permettant de restaurer un lien entre les espaces ainsi fragmentés en rétablissant les échanges entre les espèces. Ces ouvrages, lorsqu’ils sont suffisamment nombreux, assurent une relative perméabilité globale de l’infrastructure pour la faune et lorsqu’ils sont correctement placés peuvent restaurer de façon plus large la fonctionnalité de continuités écologiques initialement interrompues.

 


L’Office français de la biodiversité, dans le cadre du centre de ressources Trame verte et bleue, le Cerema et le ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires organisent deux journées d’échanges techniques « Les passages à faune au service des continuités écologiques : de la mise en œuvre au suivi »

Elles se dérouleront le 22 et 23 novembre 2022, au ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, à la Grande arche de la Défense (Amphithéâtre Toit de l'arche).


Ces journées ont pour objectifs de faciliter la transmission d’expériences réussies menées sur différents territoires et de mobiliser l’ensemble des acteurs de la Trame verte et bleue : collectivités, gestionnaires d’infrastructures de transport, écologues, associations, bureaux d'études etc.
Après un rappel des enjeux, les interventions de scientifiques, de techniciens des services de l’Etat, du Cerema, de Départements et de sociétés d’autoroutes ou de gestionnaires d’espaces naturels traiteront :

  • des méthodes d’identification des secteurs d’intervention et de recensement des collisions avec la faune,

  • d’exemples de réaménagement d’ouvrages existants et de création de passages et des techniques innovantes,

  • d’exemples de suivis de passages et des méthodes de suivi à mettre en place.


A l’occasion de ces journées seront présentés le guide du Cerema sur les passages à faune paru récemment ainsi que le guide de bonnes pratiques sur la prise en compte de la biodiversité dans les infrastructures de transport réalisé dans le cadre du projet européen BISON.