L’Occitanie au cœur de l’action pour la biodiversité

Avec la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, nous avons tracé une voie ambitieuse pour la transition écologique de nos territoires : 1ère Région à Energie Positive, Economie circulaire et retour au sol de la matière organique, démarche "H2o30" pour une gestion durable de la ressource en eau, soutien à l’agriculture Bio, animation d’une communauté de travail Eviter-Réduire-Compenser.

Les impacts du changement climatique ne sont en effet plus un vague futur auquel nous aurons à nous préparer, mais un présent bien réel qui nous oblige à agir plus vite et plus fort dans nos territoires vulnérables. Car oui, il s’agit bien de nous réconcilier avec la nature. Et c’est de cette alliance avec la nature dont dépendra notre futur. Protéger et restaurer notre biodiversité, c'est d’abord réduire les pressions exercées sur nos territoires. L'Occitanie, hot spot mondial pour la biodiversité, a perdu, entre 1992 et 2012, 46 % de ses prairies et pâturages naturels et 31 % de ses forêts. Ce sont 60 000 hectares qui ont été artificialisés entre 2006 et 2015, surtout sur la bande littorale. La projection démographique à l'horizon 2040 indique 1 million d'habitants supplémentaires. Sur 30 SCOT, 13 seulement traitent de la question des continuités écologiques (au sens des Lois Grenelle).

Cheffe de file des politiques biodiversité, la Région travaille à l'élaboration de sa Stratégie régionale biodiversité (SRB) dans un esprit de concertation et d’innovation citoyenne. Plus de 350 acteurs ont contribué au diagnostic de notre patrimoine exceptionnel ainsi qu'aux types de pressions qui le menacent, c'est dire la dynamique de terrain, au plus près des enjeux locaux, sur laquelle nous pouvons nous appuyer !

La SRB constituera le volet biodiversité du Schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (SRADDET) en cours d’élaboration. Dans la continuité des SRCE, le réseau des acteurs de la TVB est non seulement associé à cet exercice de planification, levier majeur de la transition écologique de nos territoires, mais aussi à la mise en œuvre de solutions concrètes indispensables à leur  résilience.

Nous savons les impacts du changement climatique sur les écosystèmes mais aussi la fonction régulatrice de la biodiversité. A nous de sortir d'une approche en silo pour porter, au plus près du terrain, une vision transversale et partagée des enjeux de protection dans toutes les politiques de développement et d'aménagement. La nouvelle Agence régionale pour la biodiversité (ARB), premier établissement public de coopération environnementale en France, sera dotée d’une équipe technique qui viendra renforcer cet engagement collectif autour de 3 missions : la valorisation de la connaissance, la création d'un réseau de gestionnaires et l'appui aux porteurs de projets, en particulier pour l'évitement et la réduction des impacts.