Edito

Le génie écologique pour restaurer et connecter

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
N. Faucon - AFB
Evanne Le Fur, Chargée de mission Génie écologique
Agence française pour la biodiversité

Après l'adoption des Schémas régionaux de cohérence écologique (SRCE) et le travail en cours d'intégration des continuités écologiques dans les documents d'urbanisme, la Trame verte et bleue (TVB) rentre désormais dans sa phase opérationnelle. Celle-ci se caractérise par la réalisation de travaux de préservation et de remise en bon état des milieux naturels et semi-naturels, avec le nécessaire appui du génie écologique. Ces opérations peuvent être diverses : revégétalisation, construction de passages à faune, destruction d’obstacles, déplacement ou réintroduction d’espèces, etc. Le génie écologique permet ainsi la reconstitution de milieux naturels, la restauration de milieux dégradés ou encore l'optimisation de fonctions assurées par les écosystèmes.

Afin de capitaliser les ressources et de mutualiser les bonnes pratiques, l'Agence française pour la biodiversité (AFB) coordonne le centre de ressources Génie écologique. Dans ce cadre, une attention particulière est portée sur l'efficience des travaux menés dans les territoires. Des principes et des visions se construisent avec les acteurs du génie écologique notamment sur le déploiement des filières de production de végétaux d’origine locale, sur l'accompagnement et le renforcement des dispositifs de suivi et d'évaluation des projets, sur les questions concernant l'éco-conception des produits utilisés (paillages, plastiques « biodégradables », etc.) ou encore sur la prise en compte de la nature temporaire en phase chantier. Autant de sujets et préoccupations que nous partageons avec les acteurs du génie écologique et plus largement de la biodiversité, qu'ils soient entreprises, bureaux d'études, associations, collectivités ou gestionnaires d'espaces naturels.

Le centre de ressources Génie écologique propose ainsi une animation de réseau thématique (journées d'échanges, identification des besoins), un appui technique aux acteurs (conseil, formations, retours d'expériences...) et la production et mise à disposition d'outils, de méthodes et techniques, à l'image des missions allouées au Centre de ressources Trame verte et bleue.

Préserver et reconquérir les continuités écologiques passe par une vision intégrée des projets. Tendre vers cet objectif, valoriser les savoirs et savoir-faire des acteurs, renforcer leurs compétences et les appuyer dans leurs missions pour optimiser les réseaux écologiques des territoires, tels sont les enjeux que nous portons et défendons !

JOURNÉES D'ÉCHANGES

Dans le cadre du centre de ressources Génie écologique et en partenariat avec Végétal local, l’Agence française pour la biodiversité a organisé une journée d'échanges techniques intitulée "Semer et planter local : un défi pour la biodiversité". Plus de 110 personnes se sont rassemblées pour partager, échanger et débattre sur l'origine des végétaux - graines et plants - utilisés notamment dans le cadre de projets de restauration/génie écologique.

Cette journée visait à :

  • apporter des éléments sur les végétaux locaux et leur intérêt pour la reconquête de la biodiversité ;
  • valoriser des retours d’expériences (entreprises, gestionnaires d’espaces naturels, pépiniéristes) ;
  • favoriser les échanges et interrogations entre les différents acteurs de la biodiversité.

Retrouvez les présentations et vidéos de cette journée

 

Prochain rendez-vous : le15 mars

Journée d'échanges "Trame verte et bleue et agroécologie"

Réservez d'ores et déjà la date du 15 mars prochain. Le centre de ressources TVB organise une journée d'échanges techniques sur les liens entre la Trame verte et bleue et le déploiement de l'agroécologie dans les territoires. Cet événement aura lieu à Paris (La Défense).

Retour au sommaire

Du côté des territoires...

Pelouse sèche à Beauregard-Baret dans la Drôme
CEN Rhône-Alpes
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Contrat vert et bleu du Grand Rovaltain, un dispositif pour préserver la biodiversité du territoire

Le territoire du Grand Rovaltain, à la confluence du Rhône et de l’Isère, regroupe une centaine de communes et 3 intercommunalités sur les départements de l’Ardèche et la Drôme, autour des bassins de vie de Valence, Romans et Tain l’Hermitage Tournon et de 3 grandes entités naturelles (piémonts du Vercors, piémonts ardéchois et collines drômoises).
Identifié comme un secteur prioritaire par le SRCE de la région Rhône-Alpes, le Grand Rovaltain s’est doté en 2015 d’un Contrat vert et bleu afin de soutenir les acteurs locaux dans la conduite de projets opérationnels visant à préserver ou restaurer les continuités écologiques du territoire.

Une ambition collective

Le Contrat vert et bleu est un outil contractuel signé entre la région Auvergne-Rhône-Alpes, l’Agence de l’eau, le département de la Drôme, le Syndicat mixte du Scot du Grand Rovaltain (qui pilote le Contrat) et les acteurs locaux. Il prévoit un programme d’actions opérationnel comportant 52 actions portées par une quinzaine de partenaires, pour un budget total de 13,2 millions d’euros sur une période de 5 ans (2015-2020).

Des objectifs et des actions concrètes

Le programme d’actions du contrat est construit en 4 volets (urbanisme, travaux, animation, études) et prévoit notamment la renaturation de cours d’eau, la plantation de haies et bandes enherbées, l’élaboration de plans de gestion (zones humides…), mais aussi des actions d’animation pédagogique et de sensibilisation, notamment auprès des écoles, ainsi que des études d’amélioration des connaissances.

La plupart de ces actions ont débuté et certaines sont déjà achevées. Ainsi, l’arasement du barrage du Valendy, sur la rivière Doux, classé ouvrage prioritaire pour la continuité piscicole, a été réalisé en 2016 dans le cadre d’une action portée par Arche Agglo. Le suivi topographique et piscicole effectué avant travaux se poursuivra pendant 2 ans.

Par ailleurs, l’Observatoire de la santé des sols du Grand Rovaltain Rovalterra™ a été lancé en septembre 2017 par le Syndicat mixte du Scot. Il consiste en un outil de suivi territorial de l’état de santé des sols sur le long terme (biodiversité et séquestration carbone). Il est suivi par un comité scientifique dédié (Université Lyon I, Irstea, Inra, Fondation Rovaltain) et comporte un volet pédagogique et de diffusion de la connaissance.

Le bilan à mi-parcours du Contrat vert et bleu est prévu en 2018 et permettra d’évaluer l’efficacité des actions menées et éventuellement d’envisager de nouvelles actions ainsi que la réaffectation de financements.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Le Doux en Ardèche, avant et après arasement du barrage de Valendy © DR-Arche Agglo
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Loutre d’Europe, espèce parapluie dont les déplacements sont étudiés sur le territoire © François Humbert

Olivier BAUDY
Directeur
Syndicat mixte du Scot du Grand Rovaltain 
04 75 55 05 32
Consultez la page dédiée

Retour au sommaire

Actualités Internationales

Lancement du mécanisme de financement du capital naturel (NCFF)

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Le mécanisme de financement du capital naturel (NCFF) est désormais lancé. Il s'agit d'un instrument financier combinant le financement de la Banque européenne d’investissement (BEI) et des fonds de la Commission européenne engagés au titre du programme Life. Le NCFF finance des projets qui favorisent la protection, la restauration, la gestion et l’amélioration du capital naturel à l’appui de la biodiversité et de l’adaptation aux changements climatiques, notamment des solutions liées aux écosystèmes qui permettent de relever des défis en matière d’aménagement des sols, des terres et des forêts, d’agriculture, d’eau et de gestion des déchets au sein de l’UE. Une enveloppe de 100 à 125 millions d'€ est allouée à ce mécanisme pour la période allant jusqu'à 2019.

Save the date - Conférence internationale Infra Eco Network Europe

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Le réseau IENE offre une plate-forme indépendante, internationale et inter-disciplinaire d’échanges et de développement d’expertise ayant pour objectif de promouvoir un réseau d’infrastructures de transport pan-européen sûr et écologiquement soutenable. Les conférences IENE (Infra Eco Network Europe) réunissent tous les deux ans des scientifiques, des ingénieurs et des planificateurs de plus de 46 pays sur le thème des transports, des infrastructures et de l’écologie. La prochaine conférence aura lieu du 11 au 14 septembre 2018 à Eindhoven aux Pays-Bas et aura pour thème "Crossing borders for a greener and sustainable transport infrastructure".

Appel à communication - Conférence internationale sur les rivières

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

La 3e conférence internationale IS Rivers "Recherches et actions au service des fleuves et grandes rivières" aura lieu à Lyon du 4 au 8 juin 2018. I.S.Rivers vise à faire un état des connaissances et des retours d'expériences pour contribuer à une gestion durable de ces systèmes en intégrant leurs spécificités. Elle s'intéresse aux différentes dimensions, aux différentes visions, des systèmes fluviaux : les dimensions physiques et écologiques et les dimensions humaines (gouvernance, économie et culture). Un appel à communication est lancé. Déposez votre proposition (communication scientifique, retour d'expérience ou réflexion prospective) avant le 20 novembre.

Retour au sommaire

Actualités nationales

Colloque "biodiversité et collectivités, quelles opportunités pour les territoires ?"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Les questions de biodiversité sont mobilisées dans les politiques publiques de développement économique, d'aménagement et de gestion des territoires, d'environnement, d'urbanisme, de tourisme ou de la santé. Partager les bonnes pratiques, créer de nouveaux partenariats, impulser de nouveaux projets de territoire, mieux mobiliser les financements, se faire accompagner, se former et développer ses compétences sont aujourd'hui nécessaires pour mieux agir ensemble pour préserver la biodiversité. Afin d'accompagner ce mouvement, l'AFB et le CNFPT ainsi que leurs partenaires organisent un colloque national les 7 et 8 février 2018 à Montpellier. En amont et en complément, un séminaire sur la Trame verte et bleue aura lieu dans cette même ville le mardi 6 février dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt porté par la FNCAUE. Réservez ces dates dans vos agendas !

Capitale française de la biodiversité : le palmarès 2017

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Muttersholtz, commune de 2 004 habitants du Bas-Rhin, a été choisie parmi 88 collectivités candidates pour être la nouvelle capitale française de la biodiversité. Le thème de cette année était « Aménager, rénover et bâtir en favorisant la biodiversité ». L’édition 2017 a permis de mettre en avant l’importance de l’intégration de la biodiversité dans les projets d’aménagement et de rénovation, ainsi que le rôle des collectivités pour assurer la préservation et la restauration des fonctions écologiques, y compris au travers de 19 ateliers de formation organisés au printemps et qui ont réuni plus de 1300 participants.

Participez au référentiel national sur la typologie des haies !

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

L'Afac-Agroforesteries réalise un référentiel national sur la typologie des haies à partir de leurs modalités de gestion durable. Ce document constitue une œuvre collective basée sur la participation d'une vingtaine de structures professionnelles de la haie, recouvrant les principales zones bocagères de France (pour cette première version). Ce référentiel offre ainsi un premier panorama du bocage français pour une vision partagée et plurielle des haies. Il a pour vocation d’être un outil appropriable par tous les professionnels et sera prochainement complété, amendé et enrichi par des références de régions encore non-couvertes. Cette première édition de ce référentiel est avant tout un appel à contribution. Vous pouvez y contribuer en faisant parvenir vos remarques et vos types de haies avant le 10 novembre 2017. Une nouvelle version de ce référentiel sera alors éditée.

Mooc "Ingénierie écologique"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Ce cours gratuit portant sur l’ingénierie écologique est désormais en ligne. Il s'adresse à un large public francophone et international, intéressé à titre professionnel ou personnel par l'ingénierie écologique. Les secteurs d'activité concernés par ces solutions par et/ou pour le vivant sont multiples, et couvrent aussi bien l'environnement, l'eau, la ville durable, l'agroécologie, la dépollution, la restauration que la compensation écologique. Les inscriptions sont possibles jusqu'au 1er décembre.

Retour au sommaire

Actualités régionales

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Bretagne

Appel à projets pour les continuités écologiques

La Région Bretagne propose un appel à projets "Identification et mise en œuvre d'actions en faveur des continuités écologiques" mobilisant les crédits du Feader. Il vise à soutenir des projets identifiant la TVB et établissant des plans d'actions concertés, ainsi que des actions de terrain telles que des passages à faune, la restauration de mares, la mise en place de pratiques de gestion favorables à la biodiversité dans des espaces forestiers ou sur des talus, etc. Les bénéficiaires peuvent être des collectivités territoriales, leurs groupements, des établissements publics, les services de l'Etat, des associations de protection de la nature ou des collectifs d'exploitants agricoles ou forestiers. Ce dispositif est ouvert jusqu'au 15 novembre.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Nouvelle-Aquitaine

Rencontres sur la Trame verte et bleue

Les premières rencontres sur la TVB en Nouvelle-Aquitaine organisées en mars 2017 à Angoulême, ont permis à de nombreux acteurs de la région de partager et d’échanger sur la biodiversité et l’aménagement du territoire, et de dégager des pistes de réflexions et de travail. Devant l’intérêt suscité, la région et l’État souhaitent renouveler ce type d'événement. La deuxième session se déroulera le mardi 28 novembre à Bègles dans les locaux du lycée Vaclav Havel, de 9h30 à 16h30. La journée s’articulera autour de retours d’expériences et d’un forum d’outils au service de la Trame verte et bleue (outils de communication/sensibilisation, gestion, concertation, analyse ou valorisation des continuités écologiques).

Retour au sommaire

Actualités locales

Préservation des milieux ouverts herbacés - PNR des Causses du Quercy

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Le Parc naturel régional des Causses du Quercy et le département du Lot ont organisé un voyage d'étude s'inscrivant dans le programme coordonné par l'inter-Parcs du Massif central (Ipamac) et qui vise à mettre en avant les pratiques innovantes de gestion des landes, pelouses et prairies naturelles. En visitant les Associations foncières pastorales (AFP) de Sauliac sur Célé et de Gréalou, les participants ont pu découvrir comment les différents acteurs du territoire ont été mobilisés (propriétaires, éleveurs, chasseurs, élus...) dans le cadre de la reconquête des espaces embroussaillés et de la restauration de la Trame verte et bleue.

Rétablissement de la continuité écologique de l'Eure au Coudray (45)

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Afin d'améliorer la qualité et l’écoulement de l’Eure en zone urbaine, Chartres Métropole mène un programme de rétablissement de la continuité écologique. Dans ce cadre, un important chantier est mené au Coudray, dans le secteur de la minoterie Viron qui n'utilise plus la rivière depuis les années 1950. Après cinq mois de travaux et des centaines de mètres cubes de terre pelletés, les deux anciens bras sont en cours de comblement. Le nouveau lit de l'Eure mesure désormais 8 m de large et 1,5 m de profondeur.

Retour au sommaire

Zoom sur...

Paysage du Lot
Marie Tiberghien
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Sensibiliser à la Trame verte et bleue pour tous les publics

Nature Midi-Pyrénées mène depuis 2011 un programme de vulgarisation à la Trame verte et bleue afin de permettre une meilleure compréhension et donc appropriation de cette politique publique par les élus, les socio-professionnels et le grand public. L'enjeu est d'informer largement sur l'intérêt à préserver et restaurer les continuités écologiques sur tous les territoires. Aujourd'hui menée en partenariat avec l’Union Régionale des Centres permanents d'initiative à l'environnement (URCPIE Occitanie), cette action propose diverses animations pour tous les publics : outils de vulgarisation, interventions, sorties de terrain, formations…

Différentes modalités d'intervention

Suivant le type de sollicitation, les besoins et attentes du demandeur (collectivités, porteurs de projet, services de l'Etat, citoyen...) et le public-cible, les interventions sont adaptées et peuvent prendre la forme :

  • d'une séquence technique en salle pour comprendre les concepts, les atouts et la multifonctionnalité de la TVB mais aussi pour porter à connaissance les enjeux du SRCE ;
  • d'un suivi et de conseils pour mieux prendre en compte la biodiversité dans les projets (documents de planification, projets d’aménagement, etc.) ;
  • d'une sortie sur le terrain pour appréhender les milieux naturels du territoire et la biodiversité associée, notamment via des lectures de paysage.

Des publics variés

Les élus et socio-professionnels sont particulièrement ciblés depuis 2015. L’accompagnement porte tout aussi bien sur les données naturalistes (contexte de leur mise à disposition, intérêt de leur utilisation, etc.), sur une analyse précise des enjeux du territoire ou bien sur l’utilisation des différents outils mobilisables dans le zonage et le règlement du document de planification.  Une démarche volontaire vers le monde agricole a été entreprise sur ces questions et plusieurs partenariats sont engagés pour mener des actions concrètes (diagnostics continuités et biodiversité, préconisations de gestion pour la préservation d’éléments naturels et la restauration de haies, mares...). Depuis 2016, des journées d’échanges à destination des bureaux d’études (architectes, urbanistes, écologues) sont proposées afin de croiser les regards, les approches et les moyens sur la prise en compte de la TVB dans les documents d’aménagement.

Des outils et des hommes

Pour démultiplier les possibilités d'animation, une boîte à outils a été créée et est utilisée auprès de tous les publics. Elle contient une exposition constituée de 10 panneaux, une maquette pédagogique reprenant les différents milieux de la région et les problématiques d'aménagement associées, un film ainsi qu'un guide pratique. Des pages web ont également été créées et sont régulièrement alimentées.
Depuis le lancement, plus de 10 000 personnes ont été sensibilisées à la préservation et à la remise en bon état des continuités écologiques. L’ambition désormais est de poursuivre le programme avec ces différents volets tout en l’adaptant au contexte de la nouvelle région Occitanie et du Sraddet en cours d’élaboration.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Animation avec des élus © Camille Dyrda
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Balade TVB © Romain Baghi
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]
Journée d'échanges avec les bureaux d'études © Marie Tiberghien

Hélène DUPUY
Chargée d'études Territoires et biodiversité
Nature Midi-Pyrénées
h.dupuy@naturemp.org
05 34 31 97 91
 

Retour au sommaire

Agenda

le10 novembre
Jeumont (59)

Journée d'échanges "Biodiversité urbaine et trame écologique du territoire"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Cette journée organisée par le Conseil scientifique de l’environnement Nord-Pas-de-Calais visera à présenter des expériences portant sur la biodiversité en milieu urbain et à envisager les relations avec la Trame verte et bleue du territoire. Seront notamment abordées les questions que posent l'écologie urbaine, la perception des adventices, les liens entre bâtiments et biodiversité, etc.

le10 novembre
Aubière (63)

Pêche aux cas pratiques "Arasement de 3 seuils en milieu péri-urbain"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

L’Association Rivière Rhône Alpes Auvergne (ARRA²) organise une pêche aux cas pratiques sur le thème des arasements de seuils. Ces rencontres sont destinées à faciliter les échanges d’expériences entre professionnels des milieux aquatiques et de l’eau. Cet évènement étant une des premières pêches aux cas pratiques de l'ARRA² dans l'ex-région Auvergne, il sera exceptionnellement ouvert aux personnes non adhérentes à l'association.

le16 novembre
Paris (75)

Journée technique "Transparence écologique des infrastructures de transport"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Avec plus d’un million de km en France, les infrastructures linéaires de transport telles que routes, voies ferrées et voies navigables constituent l’une des principales causes de la fragmentation éco-paysagère. Rendre ces infrastructures plus transparentes constitue donc un enjeu majeur pour la biodiversité. L’objectif de cette journée est de proposer un état des connaissances sur les effets de la fragmentation liée à ces infrastructures aux différentes échelles : de l’infrastructure à l’échelle européenne.

du16 novembre
jusqu'au17 novembre
Avignon (84)

Journées "Poissons migrateurs - Plagepomi 2016-2021"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Cette 5e édition des Journées Poissons migrateurs portera sur la thématique "les principaux axes d’action du nouveau Plagepomi 2016-2021". Les échanges et débats sont prévus sur un jour et demi de sessions de conférences réalisées par l’Association MRM et ses partenaires techniques, scientifiques et institutionnels. Nouveauté 2017 : L'après-midi du vendredi sera consacré à la visite de la passe à poissons et de la station de vidéocomptage du barrage-usine de Sauveterre (Gard).

le7 décembre
Lyon (69)

Colloque "Trame verte et bleue, urbaine et périurbaine"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

L'action régionale "Trame verte et bleue, urbaine et périurbaine - expérimentation et observation des pratiques" initiée en région Rhône-Alpes, élargie à la grande région Auvergne-Rhône-Alpes grâce à l'AMI lancé par la FNCAUE avec le soutien de Régions de France et du MTES, tient son colloque de clôture de l'action jeudi 7 décembre 2017 à partir de 9h30 à l'Hôtel de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

le7 décembre
La Roche-sur-Yon (85)

Journée d'échanges "Pour des bourgs connectés au paysage rural"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

L’Union régionale des CAUE des Pays de la Loire, le Centre Beautour et le CAUE de la Vendée proposent une journée d’échanges sur la Trame verte et bleue intitulée "Pour des bourgs connectés au paysage rural : quelle place pour la nature pour le projet communal ?" L’objectif de cette rencontre est de montrer des actions et des opérations qui soulignent que la qualité des réalisations et au final le succès de ces dernières passent par un projet pour la nature, avec et pour les habitants.

le8 décembre
Paris (75)

Colloque scientifique "Artificialisation des sols - déterminants, impacts et leviers d'action"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Formidable réservoir de biodiversité, les sols sont essentiels à de nombreux services écosystémiques. Cette ressource limitée et non renouvelable à l'échelle humaine est soumise de manière insuffisamment raisonnée et cohérente aux nombreuses politiques sectorielles qui la concernent. Cet événement entend traiter de l’artificialisation en tant que facteur majeur de dégradation des sols, dans un contexte où le droit et les politiques publiques tentent de réguler ce phénomène sans pour autant y parvenir.

du4 décembre
jusqu'au7 décembre
Montpellier (34)

Formation "Outils fonciers et contractuels mobilisables pour la Trame verte et bleue"

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Cette formation doit permettre de mobiliser les outils adéquats pour la préservation et la remise en bon état des continuités écologiques. Seront notamment abordés : les outils de maîtrise foncière, les outils contractuels, le suivi et l'évaluation de ces outils, etc. Attention, les inscriptions sont clôturées 1 mois avant le début du stage. Inscrivez-vous dès maintenant !

Retour au sommaire

A consulter

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Cahier technique - TVB, les outils pour sa mise en œuvre

Fruit d'un travail collaboratif porté par le Centre de ressources Trame verte et bleue, ce cahier technique présente un panorama des outils mobilisables en faveur de la TVB. Ceux-ci peuvent porter sur la contractualisation, les mesures de protection réglementaires, la planification et l’urbanisme, les actions foncières, ou encore les dispositifs d’accompagnement technique et financier. Ce document s’adresse en particulier aux acteurs de la politique qui pourront également y trouver des références juridiques et des exemples de dynamiques partenariales transposables dans leur territoire.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Bilan sur les SRCE volume 1 - Méthodes d'identification des composantes de la TVB

De 2010 à 2017, le centre de ressources TVB a suivi sur le plan technique et scientifique l’élaboration des Schémas régionaux de cohérence écologique, documents d’application de la politique TVB à l’échelle régionale. La phase d’élaboration de ces SRCE étant désormais terminée, une synthèse des choix méthodologiques des régions a été dressée en trois volumes par le CDR TVB. Ce volume 1 traite de la phase d’identification des trames régionales dans les SRCE (choix des sous-trames, caractérisation des réservoirs de biodiversité, des corridors écologiques et éventuellement d’autres éléments annexes à la Trame verte et bleue).

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Bilan sur les SRCE volume 2 - Méthodes d'identification des obstacles et d’attribution des objectifs

Ce volume 2 des bilans techniques et scientifiques sur l’élaboration des Schémas régionaux de cohérence écologique traite de la phase d’identification des obstacles aux continuités écologiques et de l’attribution des objectifs aux éléments de la trame régionale (réservoirs de biodiversité et corridors écologiques).

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Bilan sur les SRCE volume 3 - Représentation cartographique

Troisième et dernier volume des bilans techniques et scientifiques sur l'élaboration des SRCE pilotés par le centre de ressources TVB, ce rapport traite de la représentation cartographique des trames régionales dans les atlas des SRCE.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Étude sur les relations entre SRCE et PNA espèces menacées

L’évolution des connaissances scientifiques a peu à peu amené les politiques publiques de protection de la nature à intégrer la dimension dynamique, spatiale et temporelle de la biodiversité. Sont ainsi nées la politique des Plans nationaux d’action pour les espèces menacées (PNA) et la politique Trame verte et bleue (TVB). Ce rapport aborde la question des relations entre ces deux approches : quelles relations, quelles synergies et éventuellement quelles contradictions existe-t-il entre elles ? Il repose sur une analyse de la prise en compte de la fragmentation et des continuités écologiques dans les PNA et une analyse de la prise en compte de ces PNA et de leurs espèces dans les SRCE.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Expérience - Suppression de 3 ouvrages sur l’Orge

Aujourd'hui, l'entretien et la restauration des cours d'eau et des ouvrages de protection contre les crues incombent aux communes et à leurs groupements. Focus sur le retour d’expérience du Syndicat de l’Orge dans un projet complexe de continuité écologique d'une rivière en milieu urbain : quels enseignements et perspectives pour le respect de le directive cadre en matière
de continuité ?

Retour au sommaire

Du côté de la recherche...

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Feuille de route pour la recherche en matière de continuités écologiques

Ce document constitue un recueil des lacunes de connaissances pointées par différentes productions du centre de ressources Trame verte et bleue. Il présente les thèmes qui ressortent comme prioritaires et les sous-questions sur lesquelles la recherche est sollicitée pour progresser dans le domaine des continuités écologiques au sens large. Cette feuille de route n’a pas vocation à être exhaustive et constitue une première étape à un éventuel recensement plus large des besoins en connaissances sur la thématique.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Prise en compte de la biodiversité dans les études d’impact

La loi dite Grenelle 2 de 2010 et son décret d’application de 2011 ont profondément réformé le cadre de l’étude d’impact en imposant une meilleure prise en compte de la biodiversité dans les projets d’aménagement du territoire. Sur le terrain, quels effets ont eu ces politiques publiques sur les pratiques des aménageurs ? S’appuyant sur l’analyse de 42 études d’impacts réalisées de 2006 à 2016, les auteurs de cette étude dressent un premier constat. Extrait : "Parmi les 25 dossiers qui analysent les connectivités « locales », 20 identifient des continuités écologiques sur la zone de projet, et seulement 5 prennent en compte ces continuités dans les mesures ERC proposées. Il semble donc encore y avoir une marge pour l’intégration des connectivités écologiques dans l’élaboration des projets."

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Synthèse de l'article "Énergie renouvelable et biodiversité"

A l’heure ou de nombreux pays se mettent en ordre de marche pour opérer leur transition énergétique, une étude parue dans Renewable and sustainable Energy Reviews recense les impacts des énergies renouvelables sur la biodiversité. En raison de leur rôle crucial dans la lutte contre le changement climatique, les filières de production d’énergie à partir de sources dites "renouvelables" sont souvent implicitement considérées comme favorables à l'environnement alors qu’elles ont toutes des impacts plus ou moins importants sur la biodiversité et les écosystèmes, ainsi que le démontre cette revue de la littérature qui a analysé plus de 500 références scientifiques.

[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

Conséquences de la lumière artificielle nocturne sur les déplacements de la faune et la fragmentation des habitats

La lumière artifielle nocturne a des effets néfastes sur la biodiversité : elle altère la mobilité des espèces en modifiant le but, la fréquence et la temporalité des déplacements de la faune, du fait de son pouvoir attractif ou répulsif. Récemment, des études ont démontré un effet fragmentant des zones d'éclairage artificielle qui créent des ruptures dans le noir de la nuit et constituent des barrières infranchissables pour certains animaux. Même si la connaissance scientifique manque encore sur cet effet de fragmentation "per se", il apparaît évident que la lumière artificielle dégrade la qualité des habitats nocturnes pour la biodiversité. Des réseaux écologiques spécifiques (ensembles de zones naturelles noires et connectées entre elles par des corridors noirs) devraient ainsi être préservés et restaurés.