Couverture annuelle RapidEye

Description
 
Thème
Télédétection
Résumé de la donnée

La couverture RapidEye est une couverture très haute résolution de la France métropolitaine, réalisée en 2010 par les satellites d’observation de la Terre RapidEye. La précision de l'élément détecté est de 0.25 hectares.

Emprise géographique
France métropolitaine
Mise à jour et référence temporelle
La mise à jour est annuelle.
Résolution spatiale
La résolution est de 5m, et la résolution native est de 6,5m.
Type
Raster
Format de la donnée
GeoTiff
Système(s) de projection
RGF93/Lambert 93
Accès
Producteur de la donnée
Geosud
Adresse internet
Accessibilité
Tarification : 
Gratuit
Contraintes d'accès et d'utilisation : 
Sur demande auprès de Geosud.
Contact
Utilisation dans le cadre de la TVB
Echelle(s) d'utilisation
Intercommunale, Communale
Eléments utiles pour la TVB pouvant être identifiés

Milieux identifiables

Cette couverture a été utilisée par certains PNR pour réaliser leur carte d’occupation du sol.

  • Milieux forestiers : la couverture RapidEye permet de cartographier les grands ensembles forestiers, et de distinguer ce qui est forestier de ce qui n'est pas forestier.
  • Milieux ouverts : ce produit peut aider à cartographier les milieux ouverts (naturels ou agricoles) mais ne permet pas de les cartographier en détail (par exemple il ne permet pas de cartographier les prairies permanentes ou temporaires, les landes, etc...).
  • Milieux aquatiques : ce produit permet de cartographier les cours d'eau et les surfaces en eau non cachées par la végétation.

Eléments de fragmentation identifiables

En milieu urbain ce produit permet de discriminer la tache urbaine et de cartographier l'hétérogénéité de la matrice urbaine. De plus, il est possible d’avoir un suivi de la TVB en ville via une classification par agrégation avec des données complémentaires (les couches Végétation et Réseau routier de la BD TOPO par exemple).

Avantages
La précision de l'élément détecté est de 0,25 hectares, ce qui permet d’avoir une grande qualité de l'information aux échelles locales.
Limites
Même si la résolution est fine, il est plus difficile d’identifier la végétation de manière précise au travers d’une analyse texturale. De plus, une seule image est produite chaque année pour réaliser ce produit, il n’est donc pas possible d’exploiter la phénologie de la végétation. Il est ainsi impossible de distinguer les prairies permanentes et les prairies temporaires, et les landes ou autres milieux ouverts naturels sont difficilement identifiables.