Pollution lumineuse et trame verte et bleue : vers une trame noire en France ?

Type de document
Article
Echelle
Nationale
Auteur
Sordello R.
Editeur
Territoire en mouvement, revue de géographie et d'aménagement
Date d'édition
nov 2017
Langue
Français
[current-user:picture:field-file-image-alt-text]

La disparition et la fragmentation des habitats naturels font partie des causes majeures d’érosion de la biodiversité. Face à ces pressions, le développement des réseaux écologiques, c’est-à-dire le maintien de milieux naturels connectés, est largement préconisé par les scientifiques et mis en œuvre par les gouvernements. En France, le Ministère de l’environnement pilote à ce sujet une politique publique, la Trame verte et bleue (TVB). Lors de la définition de son cadrage national (ONTVB) en 2007-2010, les relations entre la pollution lumineuse et les réseaux écologiques constituaient une problématique émergente. Aujourd’hui, la connaissance scientifique a nettement progressé. Depuis peu, un effet barrière de la lumière artificielle nocturne est démontré, celle-ci occasionnant des ruptures du noir qui peuvent être infranchissables pour certains animaux. La TVB apparait donc comme un levier évident pour lutter contre la disparition et la fragmentation des habitats engendrées par la pollution lumineuse. Au niveau régional, les schémas d’application de la TVB ont d’ores et déjà fortement mis en avant cette problématique dans leur diagnostic. La pollution lumineuse n’est pas encore concrètement intégrée dans les continuités écologiques régionales. Néanmoins, la majorité des régions ont prévu des actions pour améliorer cette prise en compte à court ou moyen terme, avec, pour plusieurs d’entre elles, l’ambition d’élaborer une trame spécifique, noire. Au niveau local, plusieurs initiatives ont aussi émergé autour de la trame noire ou sombre sous l’impulsion de gestionnaires d’espaces naturels, bureaux d’études ou collectivités, montrant une vraie dynamique sur ce sujet dans les territoires. Au regard de ces évolutions, il est préconisé de renforcer les ONTVB sur la thématique pollution lumineuse. Cela peut se traduire par une meilleure définition des enjeux, par la formulation de pistes méthodologiques, par la définition d’une trame noire ou encore par l’ajout d’un enjeu de cohérence nationale.

Citation : Sordello R. (2017). Pollution lumineuse et trame verte et bleue : vers une trame noire en France ?. Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement. Vol. 35